Monika Brugger partage son travail entre l’enseignement théorique et pratique entre l’ENSA Limoges, l’ESAD à Strasbourg, l’AFEDAP et sont travail personnel en tant que orfévre-plasticienne.


Contenu du cours : D'un point de vue historique, l'ornement corporel fait  donc parti des premières expressions artistiques, il est un des éléments constructifs de la nature humaine et de sa socialisation, un objet important du processus d'hominisation.


Pour rappel, vous savez que l'ornement corporel peut-être inscrit directement sur le corps, il peut être indélébile ou éphémère. Il est aussi un objet détachable, donc bijou et interchangeable. Le bijou est aussi un objet marchand, un objet de prestige ou parfois un objet purement décoratif. Est depuis toujours la parure  corporelle comme le bijou sont en accord avec l'esthétique d'une civilisation et ils sont liés aux styles des différentes époques.


Aujourd'hui la pratique et la création du bijou se sont emparées des territoires de la pensée contemporaine ; liberté esthétique, utilisation des technologies actuelles, recours à divers matériaux - pauvres ou nouveaux  -, attitudes conceptuelles et critiques ; de ces nouveaux positionnements vont naître de nouvelles formes et des approches inattendues dans ce domaine. Et c’est cette évolution, que nous allons voir et étudier ensemble durant des journées de cours à travers des bijoux bien réels et d’un diaporama riche en images.

Monika Brugger, "Marianne as Roberts" Tous droits réservés

  • marianne as roberts